Installer un disque dur sur le RPi

Je souhaite ici faire un cloud perso. J’ai récupéré le matériel suivant:

  • Un Bon Power Supply
  • RPi 3  -USB2 only 😦
  • station 30 avec cms70s account et pi account (a netoyer)
  • WD HDD 2To (partition Fat32 je crois) (USB 3)

Pour vérifier si votre disque dur est reconnu , tapez la commande:

sudo fdisk – l

Partition - correct DC power

Si le disque est reconnu , vous devriez voir apparaitre en bas /dev/sda1 ou quelque chose qui ressemble a l’image ci-dessus. MMCBLK vient de MultiMediCard Block et p designe la partition.

Si votre  disque dur n’est pas reconnu , changez de cable ou d’alimentation et il peut etre utile (a verifier ) de faire:

sudo nano /boot/config.txt

et ajoutez la ligne:

max_usb_current=1

Ensuite, je suis les instructions de framboise314.

Je vais créer 3 partitions suivantes:

  1. sda1: 1Go de Type Linux Swap / Solaris (je sais pas trop a quoi ca sert encore)
  2. sda2 : 1.5T de type Linux (pour mes données)
  3. sda3: 338G de type W95 FAT32 (LBA) (pour un PC , on sait jamais)

Pour cela on passe par le commande :

sudo cfdisk /dev/sda

VOici ce que vous devriez obtenir:

cfdisk 1

Après avoir suivi les instructions dans framboise314, vous devriez avoir:

cfdisk fin

Etape suivante: formatter les partitions.

  • Pour la partition Linux sda2, on fait :

sudo mkfs.ext3 /dev/sda2

mkfs-format partition.png

Pour la partition SWAP, on fait:

  • sudo mkswap /dev/sda1

 

Formater la partition FAT32

Il faut installer le programme dosfstools (DOS File System Tools).

sudo apt-get install dosfstools

Formater la partition DOS à l’aide de:

sudo   mkfs.vfat   -F  32   /dev/sda3   -n   WD2TF32

WD2T32 est le nom que j’ai choisi.

make FAT32 df command.png

Montage automatique d’une partition

C’est dans le fichier fstab que ça se passe (File System Table). Ouvrez le fichier avec nano par exemple,

1

sudo    nano    /etc/fstab

et ajoutez la ligne suivante :

/dev/sda2   /home/pi/freecom   ext3   defaults   0   3

Cela montera la partition /dev/sda2, de type ext3 dans le répertoire /home/pi/freecom avec les paramètres par défaut. Le 0 pour dire à dump de ne pas faire de backup de cette partition, le 3 indique l’ordre dans lequel la partition sera vérifiée par fsck.

partition montage auto.png

Conclusion:

La partition WestDigit2T apparait comme un repertoire dans /home/cm70s/ ! Les 2 autres partitions sont visibles dans l’explorateur du Rpi sous les noms SETTINGS et WT2F32.

Publicités